Comment créer votre blog en moins de 10 minutes

Pour créer un blog, contrairement à une idée encore largement répandue, il n’est plus nécessaire d’être un spécialiste dans les technologies informatiques. Si vous pensez qu’il faut maîtriser comme un expert les langages de programmation, cet article va vous convaincre de vous lancer dans l’aventure de la création de votre blog dès aujourd’hui.

A partir du moment où vous avez une idée de la thématique que vous souhaitez développer dans les billets de votre blog,  la conception et la mise en ligne de ce dernier vous sont accessibles en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire – ou presque- pour peu que vous sachiez télécharger un logiciel sur Internet et procéder à son installation.

Voyons donc les différentes étapes qui vous permettront d’avoir votre présence en ligne dès ce soir si vous le souhaitez.

Etape 1 : Choix d’un nom de domaine.

Le nom de domaine d’un site ou d’un blog doit être en mesure de définir la thématique liée à votre blog. C’est l’association des 3 w,  d’un groupe de caractères et de l’extension qui suit le point, comme fr, com, info, … Pour exemple, le nom de domaine du site de votre serviteur est « www.ordilucratif.fr ».

Si vous avez choisi pour votre blog de traiter de l’élevage des lapins, vous pouvez ainsi choisir un nom de domaine du style « www.elevage-lapins.info », à condition qu’il soit disponible. En effet, en matière de nom de domaine, c’est la règle du « 1er arrivé, 1er servi » qui prévaut, c’est-à-dire que, si le nom que vous avez décidé d’associer à votre blog n’a pas encore été réservé, il sera à vous pour peu que vous vous acquittiez du tarif de réservation pour une somme de quelques euros par an.

Vous pouvez vérifier la disponibilité du nom de domaine auquel vous pensez en vous rendant sur la page d’Ordilucratif consacrée à l’hébergement d’un site. Une autre possibilité est de vous rendre sur le site d’un hébergeur, d’autant plus qu’il vous faudra en choisir un pour mettre votre blog en ligne. C’est précisément l’objet de la deuxième étape.

Etape 2 : Choix d’un hébergeur.

Un hébergeur est une entreprise spécialisée, comme son nom l’indique, dans l’hébergement de sites et de blogs Internet. Un tel prestataire possède de nombreux et puissants ordinateurs, connectés en permanence à Internet, où sont stockés les fichiers de ces sites. Vous trouverez de nombreux hébergeurs en lançant une recherche sur Google. Je vous conseille en particulier Nuxit que j’utilise depuis près de 10 ans et qui offre des prestations de très haute qualité, agrémentées d’un support client très réactif.

Lorsque vous vous serez acquitté de l’abonnement lié à la réservation de votre nom de domaine et à l’hébergement de votre blog, il ne vous reste plus qu’à l’installer sur l’espace disque qui vous est alloué par votre hébergeur. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un logiciel spécifique, appelé logiciel de transfert FTP. Le plus populaire, que j’utilise moi-même, et que vous pouvez télécharger directement en cliquant sur le lien qui suit, est FileZilla.

C’est donc ce logiciel qui vous permettra de transférer votre blog sur le site de votre hébergeur. Mais pour cela, il vous faut d’abord disposer d’un blog. Et c’est justement maintenant que nous allons découvrir un autre logiciel extrêmement intéressant et puissant qui permet de créer les pages et articles d’un blog – ou d’un site – directement en ligne sur le site de l’hébergeur. Un tel logiciel porte le nom générique de CMS, pour Content Management System, qui se traduit par « Système de gestion de contenu ». Passons donc à la troisième étape.

Etape 3 : Téléchargement de WordPress.

Il existe une multitude de CMS. Pour vous en rendre compte, lancez une recherche sur votre moteur de recherche favori. Désormais, de nombreux hébergeurs possèdent leur propre CMS. C’est toutefois une solution que je ne vous conseille pas, même si certains sont très performants, car votre blog ne vous appartient pas. Ce type de CMS fera l’objet d’un article ultérieur.

D’autres sont téléchargeables gratuitement à l’instar de WordPress, Joomla ou encore Drupal. Nous allons nous intéresser à WordPress qui est le plus populaire et qui est à l’origine de plus d’un quart des sites et blogs au monde. C’est aussi le plus simple à maîtriser.

Rendez-vous donc sur le site de WordPress et accédez au téléchargement du logiciel. Celui-ci sera alors transféré sur le disque dur de votre ordinateur au format .zip, c’est-à-dire compressé. Selon l’hébergeur que vous avez choisi, vous pourrez le décompresser sur le site de l’hébergeur après l’y avoir transféré à l’aide de FileZilla, ou effectuer cette opération sur votre ordinateur si vous possédez un logiciel de décompression. Si ce n’est pas le cas, je vous conseille d’utiliser 7-zip.

Personnellement, je préfère décompresser WordPress sur mon ordinateur puis transférer le dossier décompressé sur le site de mon hébergeur. C’est donc ce que nous allons voir à l’étape suivante.

Etape 4 : Transfert de WordPress et création d’une base de données.

Vous avez donc téléchargé WordPress et l’avez décompressé sur le disque dur de votre ordinateur. Vous obtenez ainsi un dossier nommé … wordpress. Il vous reste donc à le transférer à l’aide de FileZilla sur le site de votre hébergeur. Pour cela, il vous faudra les identifiant et mot de passe fournis par ce dernier.

Rendez-vous alors sur l’espace client de votre hébergeur. Avant de procéder à l’installation de WordPress, il va vous falloir créer une base de données où seront stockés les articles de votre blog, les commentaires que vous laisseront les internautes, … Rassurez-vous, cette opération n’est pas plus compliquée que les précédentes. Au pire, vous trouverez comment faire en consultant la FAQ de votre hébergeur ou en contactant le support client.

Une fois cette base de données créée, il ne vous reste plus qu’à installer WordPress. Cette opération se fait en quelques minutes et vous êtes complètement guidé dans cette démarche. Il vous faut simplement vous munir du nom de la base de données que vous avez créée auparavant et de ses identifiants.

Quand votre blog WordPress sera installé sur l’espace alloué par votre hébergeur, il ne vous restera plus qu’à vous familiariser avec son interface. Il vous faut pour cela vous y connecter en vous rajoutant dans la barre d’adresse de votre navigateur, à la suite de votre nom de domaine, le groupe de caractères suivant : /wordpress/wp-admin. Vous devriez dans ce cas accéder à une page contenant le logo de WordPress et vous demandant votre identifiant et votre mot de passe. Complétez ces deux champs et vous voilà sur votre espace de travail. Vous êtes ainsi prêt à écrire vos premiers articles.

Etape 5 : Création de votre blog.

C’est maintenant que commence la véritable aventure de la création de votre présence en ligne. En effet, pour l’instant, votre blog est complètement vide. Enfin, presque, puisqu’une page et un article y figurent par défaut en guise d’exemples. Il vous faut alors les supprimer pour les remplacer par vos propres écrits.

N’hésitez pas alors à consulter les différents onglets du tableau de bord situé à gauche de votre écran pour vous familiariser avec l’interface de votre blog. Vous êtes désormais en mesure de rédiger les premières pages et articles de votre blog.

Je vous laisse le soin de tester les différentes fonctionnalités de WordPress et vous donne rendez-vous pour un prochain article consacré à une utilisation plus pointue de WordPress.

Pour finir …

Je vous ai exposé dans ce billet les étapes nécessaires à la mise en ligne de WordPress dans le but de créer votre blog. Je suis rompu à la mise en oeuvre de ces différentes étapes, aussi il est possible que certains détails vous soient quelque peu obscurs.

Si malgré la description que je vous en ai faite, l’installation de WordPress sur votre espace d’hébergement ne s’est pas faite avec succès, n’hésitez pas à me faire part de vos problèmes et à demander des explications supplémentaires.

A l’inverse, si vous avez pu créer avec succès votre premier blog, indiquez-moi son nom de domaine et je me ferai un plaisir, d’une part de le consulter, et d’autre part d’en parler sur Ordilucratif.

A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *