3 erreurs à ne pas commettre si vous voulez créer une entreprise en ligne

Dans le contexte économique actuel, il est de plus en plus tentant de vouloir créer sa propre activité sur Internet. En effet, trouver un travail intéressant et épanouissant est devenu bien difficile surtout si l’on est jeune et inexpérimenté, et cela n’est pas moins vrai si l’on approche ou si l’on a dépassé la cinquantaine et que l’on se retrouve au chômage suite à un licenciement économique ou une restructuration des effectifs de l’entreprise dans laquelle on est employé, ce qui revient au même pour celui qui la subit.

Même les jeunes surdiplômés, frais émoulus de l’Université ou de certaines prétendues grandes écoles, ne sont pas à l’abri des difficultés de recherche d’emploi. Les séniors quant à eux, ouvriers ou cadres d’entreprises, ne sont pas plus épargnés par la crise économique que notre pays traverse depuis maintenant de trop nombreuses années. Et ce n’est sans doute pas le nouveau quinquennat qui se profile qui redonnera de l’espoir à ceux pour qui la précarité se vit au jour le jour.

Pour remédier – d’une certaine façon – à cette situation, il existe malgré tout quelques possibilités qui ont émergé des nouvelles technologies liées à Internet. De nombreux infopreneurs – entrepreneurs dont l’activité principale est de fournir de l’information sur une thématique donnée par le biais d’Internet – ont déjà su saisir une opportunité lucrative en ligne pour parvenir à l’indépendance financière et quitter leur emploi de salarié. Une telle liberté vous est encore accessible à condition de ne pas commettre certaines erreurs. Dans cet article, je vais vous exposer trois d’entre elles qu’il me semble indispensable d’éviter à tout prix.

1. La procrastination

D’un point de vue purement syntaxique, la procrastination traduit le fait de toujours remettre les choses – importantes ou non – à plus tard, pour bien souvent, au final, ne jamais les mettre en oeuvre. Les experts qui gagnent confortablement leur vie sur Internet ont démarré leurs activités en ligne depuis plusieurs années et ceux qui font aujourd’hui des chiffres d’affaires pharaoniques sont ceux qui sont entrés dans le monde de l’infopreneuriat alors qu’il n’en était encore qu’à ses premiers balbutiements.

Si votre objectif est de créer une entreprise en ligne, tous les spécialistes du marketing en ligne vous diront de vous lancer le plus tôt possible. Les raisons de repousser un lancement d’activité sont souvent multiples mais sachez que, si vous voulez que tout soit parfait, vous risquez fort de ne jamais sauter le pas. En outre, n’attendez pas non plus d’avoir l’idée du siècle car les plus grandes réussites se sont faites sur des concepts déjà existants et remis au goût du jour ou abordés sous un angle différent.

A partir du moment où vous avez une certaine expertise dans un domaine particulier, et qu’il y existe une demande conséquente, vous pouvez sans problème démarrer votre activité sur cette thématique. Le moyen le plus sûr de générer dans un avenir proche des revenus grâce à celle-ci est de mettre un blog en ligne pour pouvoir au bout d’un certain temps y proposer les produits de votre propre création à la vente. En effet, vivre à plus ou moins long terme d’une activité en ligne exige de vous faire connaître car comment pourriez-vous vous constituer une clientèle si personne n’a jamais entendu parler de vous. C’est un peu comme si vous ouvriez une boutique en plein milieu d’une forêt.

Pour vous faire un nom sur Internet, la meilleure façon de procéder est donc de créer un site en lien étroit avec la thématique que vous souhaitez y développer ou un blog, l’idéal étant d’associer les deux comme je le fais moi-même avec Ordilucratif. Le site contient les pages statiques qui ne sont pas appelées à évoluer au cours du temps car elles contiennent en principe des informations intemporelles, alors que le blog sera alimenté régulièrement par des articles dans lesquels vous ferez transparaître votre expertise et grâce auxquels vous fidéliserez vos éventuels prospects et clients.

Pourquoi devez-vous créer votre blog dès maintenant?

Avant d’atteindre une audience respectable et raisonnable pour espérer tirer profit de votre blog, il vous faudra convaincre vos lecteurs de vos compétences dans la thématique qui les attire. Cette notoriété ne s’acquiert qu’au bout d’un certain nombre d’articles de forte qualité. Cela prend évidemment du temps et plus vous tarderez à vous lancer dans l’aventure, plus vous repousserez le moment où votre blog atteindra son véritable potentiel commercial.

Une autre raison de ne pas attendre est que le fait de devoir alimenter régulièrement votre blog en contenu de forte valeur ajoutée vous forcera à vous former continuellement. Personne ne peut prétendre tout savoir même dans son domaine de prédilection. C’est pourquoi il est fortement conseillé de choisir la thématique de votre blog dans l’une de vos passions. Ceci présente le double avantage d’avoir déjà une bonne longueur d’avance sur quelqu’un qui n’y connaît rien et donc de la matière pour rédiger vos premiers articles, et ensuite, quand le besoin se fera sentir de vous documenter pour parfaire votre expertise, cela ne sera pas ressenti comme une contrainte.

Enfin, chaque jour se créent des centaines de nouveaux blogs, et vous risquez donc d’avoir un handicap sur ceux qui investissent votre thématique, à moins que vous ne soyez vraiment bien plus intéressant. En tout état de cause, retenez donc que le meilleur moment pour se lancer est maintenant ou tout de suite. Même si vos activités ne sont pas encore tout à fait au point, c’est en les pratiquant que vous les améliorerez au fil du temps.

2. La dispersion

Certains blogueurs vous conseilleront de diversifier vos activités afin de ne pas dépendre d’une seule source de revenu qui pourrait éventuellement se tarir du jour au lendemain p ar un mauvais coup du sort. Ce genre de recommandation est à mon avis justifiée lorsque vous aurez déjà exploité avec succès l’une d’entre elles. En vous dispersant dans tous les sens, vous risquez fort de ne rien faire de véritablement constructif et de céder à l’abandon par manque de résultats probants.

De plus, c’est le meilleur moyen de vous mélanger les pinceaux, comme on dit populairement, et de vous procurer un stress inutile car, si vous épuisez toute votre inspiration en menant plusieurs projets de front, et que rien ne marche comme vous le souhaitez, vous n’aurez plus d’idée à disposition pour rebondir sur votre échec.

La réussite ne vient pas en un claquement de doigts et vous aurez – ce que je ne vous souhaite pas – sans doute à essuyer quelques revers. L’échec n’est pas un drame en soi si vous savez en tenir compte, vous remettre en question, et en tirer les conclusions et conséquences pour transformer votre manière de procéder. Tous les entrepreneurs vous diront que l’amertume d’un échec est bien plus productive que la frustration de ne rien avoir tenté. Cela nous ramène ainsi à l’erreur précédente qui consiste à constamment repousser le moment de faire le grand saut.

Si vous débutez dans le monde du blogging ou plus généralement du Web, je vous conseille donc dans un premier temps de vous fixer un objectif précis en vous concentrant sur un seul type d’activité et une seule thématique. Cela peut être par exemple de créer un blog sur sujet principal précis et de pratiquer l’affiliation. Ainsi vous aurez d’emblée à votre disposition des produits à promouvoir auprès de vos lecteurs puisque vous participerez à la diffusion de ceux d’autres auteurs investis dans la même thématique que celle de votre blog. Vous pouvez également écrire votre propre e-book et le vendre sur votre blog.

Durant les premières semaines ou même les premiers mois de votre blog, n’écrivez que sur la thématique que vous avez choisie et ne vous documentez qu’à propos de celle-ci. Comme je l’ai suggéré plus haut, donnez-vous un objectif raisonnable et précis à atteindre, comme par exemple gagner au moins 100€ par mois grâce aux produits que vous vendez.

Le plus difficile en effet dans l’exploitation d’une activité en ligne est de commencer à gagner ses premiers deniers. C’est le premier pallier qui vous fait passer de 0 à quelque chose qui sera le plus ardu à atteindre. Une fois franchi, plusieurs horizons s’ouvriront à vous. Vous pourrez entre autres optimiser et accentuer le travail que vous avez accompli pour passer ce cap, ou reproduire vos efforts dans une thématique différente.

Cela dit, cette deuxième alternative me semble un tantinet plus risquée. Si votre objectif est par exemple de dégager un bénéfice de 10 000 € par mois – même si cela peut paraître très ambitieux, de nombreux blogueurs y parviennent – il peut être tentant de reproduire dix fois un schéma éprouvé qui vous rapporte 1 000 € qu’en essayant par tous les moyens de multiplier les revenus de ce même business par dix.

Mais en procédant de la sorte, vous risquez de vous éloigner de votre premier domaine de prédilection avec pour conséquence de désintéresser vos lecteurs si vous ne leur proposez plus assez de contenu palpitant. Evitez donc, tout au moins avant d’avoir acquis une véritable notoriété, de vous disperser. La rançon du succès réside dans l’exploitation dans ses moindres recoins de la niche de marché que vous avez choisie.

3. L’appât du gain

Parmi les blogueurs débutants, certains se lancent dans ce type d’activité en espérant s’enrichir démesurément en un minimum de temps. Pour parvenir à leurs fins, ils inondent d’emblée leur site ou leur blog de propositions commerciales avant même d’avoir mis à la disposition de leurs lecteurs le moindre contenu de qualité.

Si le seul objectif de votre blog est de soutirer de l’argent à vos visiteurs, ceux-ci s’en apercevront rapidement, pour ne pas dire dès les premières secondes passées sur vos pages et ils s’en détourneront à jamais. Je l’ai déjà dit mais je le répète à nouveau : vous ne pouvez pas espérer vendre quoique ce soit à vos lecteurs tant que vous ne leur avez pas offert gratuitement des informations de première importance.

C’est seulement par ce moyen que vous parviendrez à vous constituer une communauté fidèle, avides de vos articles, et qui sera, à maturité, encline à payer par la suite une partie de vos compétences reconnues en achetant les produits ou formations de votre cru.

En outre, une avalanche de bannières publicitaires ralentit considérablement le chargement des pages d’un site, surtout si elles sont agrémentées d’images ou de vidéos. Vous avez sans doute été agacé de devoir attendre un temps infini que la page que vous vouliez consulter se charge et vous donne enfin accès à l’information que vous attendez.

Seuls les sites des grands noms de l’information, qui bénéficient d’un trafic extrêmement développé, de l’ordre de dizaines de milliers de visiteurs journaliers, peuvent se permettre d’infester leurs pages de telles publicités intrusives. Ne tombez pas vous-même dans ce travers car tous vos efforts de proposer du contenu de qualité seraient réduits à néant.

Commencez par partager vos connaissances et vos compétences dans le domaine que vous avez choisi pour servir de fil conducteur à votre blog et ne tentez des approches commerciales que lorsque vous aurez acquis une liste conséquente de visiteurs intéressés par votre prose.

Conclusion

Il y a bien d’autres erreurs à éviter lorsqu’on se lance dans l’aventure d’une entreprise en ligne. Les trois maladresses que je viens d’évoquer dans cet article me semblent néanmoins d’une extrême importance.

En résumé, retenez donc qu’il est indispensable, si vous souhaitez dans un futur proche avoir du succès sur le Net, de commencer le plus tôt possible. Chaque journée où vous n’aurez pas agi dans ce sens est une journée perdue.

Ensuite, tenez-vous en à un domaine précis sans vous éparpiller dans tous les sens et concentrez-y toute votre énergie, jusqu’à atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé.

Et pour finir, attendez d’avoir suffisamment de visiteurs réguliers – au moins une centaine par jour – pour démarrer vos premières propositions commerciales.

Et vous, qu’en pensez-vous? N’hésitez pas à m’indiquer d’autres erreurs qui vous paraissent réhibitoires lorsque l’on veut créer une activité en ligne.

A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *